chris-lawton-unsplash

Rénovation énergétique du secteur tertiaire, l’essentiel.

Le parc tertiaire représente approximativement plus d’un milliard de m² chauffés et environ 15 % des consommations d’énergie finale en France.

Cependant le secteur tertiaire occupe une faible part du bilan énergétique français en ne représentant que 7,4% des émissions de CO2. Il s’agit malgré tout d’un enjeu important pour le gouvernement dans les politiques de la maîtrise des consommations et de la rénovation énergétique.

En effet, depuis l’année 2000, la consommation d’électricité augmente de 2% par an. Sur l’ensemble des énergies, cette augmentation représente 0.8% par an.

La rénovation énergétique de ces bâtiments est donc primordiale. Ce projet s’inscrit dans une démarche environnementale en réduisant les émissions de gaz à effet de serre mais également en améliorant la qualité de l’air environnant. 

L’objectif économique est aussi respecté car ces dispositifs permettront une réduction des factures d’électricité et de chauffage. Enfin, dans le cadre de la loi Grenelle 2, la partie réglementaire est aussi assurée.

Par conséquent, la rénovation énergétique de ces bâtiments est essentielle. Le projet fait partie des mesures environnementales prises pour réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en améliorant la qualité de l’air environnant. Il respecte également les objectifs économiques, car ces appareils permettront de réduire les factures d’électricité et de chauffage. Enfin, selon la loi Grenelle 2, la partie réglementaire est également assurée.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Comments are closed.